Le fabuleux combat de Besdon

Ne courir qu’un lièvre à la fois

Haut-lieu du combat de Besdon

Haut-lieu du combat de Besdon

En 1449, une des dernières garnisons anglaises dans le Perche, celle de Mortagne-au-Perche, fut libérée sans coup férir. Jean II, duc d’Alençon, pour témoigner à la garnison anglaise sa satisfaction, lui accorda une escorte française sur la route de Caen…

Mais, laissons à Pierre-Joseph Odolant-Desnos dans ses « Mémoires historiques sur la ville d’Alençon et sur ses seigneurs » (1787), le soin de raconter la suite* :

« Les Anglois sortirent au nombre de deux cens, leur capitaine à leur tête. Lorsqu’ils furent au village de Besdon, sur le chemin de Mortagne à Longpont, où les François, chargés de leur escorte, les venoient de quitter, un lièvre partit, & dirigea sa course vers les Anglois. Ceux-ci voyant les François courir après le lièvre, crurent qu’ils marchoient centre eux, prirent les armes ; il s’engagea un combat, où plusieurs Anglois furent tués, & le reste mis en fuite. Les François firent élever sur le lieu du combat une oratoire** appellé la Mariette-de-Besdon. »

Ainsi se déroula le fabuleux et dernier combat de la Guerre de Cent Ans dans le Perche.

* Orthographe restée dans son jus.

** Sur l’actuelle route D 932, indiquée Oratoire.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Tags: ,

Leave a Reply

Subscribe to RSS feed Follow Collines du Perche on Twitter Follow Collines du Perche on Facebook SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline