Posts Tagged ‘bâti’

Eco-Pertica

Mercredi, novembre 17th, 2010

Eco-construction

L'éco-construction dans le Perche

L'éco-construction dans le Perche

L’éco-construction consiste à concevoir ou améliorer un bâtiment, afin de lui permettre une parfaite prise en compte de l’environnement, de la santé de ses occupants et de l’efficacité énergétique, en cherchant à l’’intégrer le plus respectueusement possible dans un milieu en utilisant des ressources naturelles et locales.

L’éco-construction dans le Perche a une adresse : Eco-Pertica.

Nouvelle association créée de la fusion de « Chaux, Chanvre et Compagnie » et de Eco-Vivre,  Eco-Pertica travaille à un projet d’éco-centre dans le Perche. Il s’agit notamment de créer et de gérer un site dédié à l’information et à la formation par le concret, en proposant des solutions destinées  à une meilleure prise en compte de l’environnement dans les activités humaines (habitat, déplacements, alimentation, etc.).

Elle s’implique dans la création et la gestion d’actions favorisant un développement local, et notamment le développement de filières d’éco-matériaux locaux tels que le chanvre.

Eco-Pertica propose également des chantiers-école ou des chantiers participatifs faisant appel aux compétences des adhérents ou encadrés par un professionnel.

L’adhésion permet, entre autres, de partager de l’information et en particulier la liste des « bonnes adresses » (artisans, fournisseurs de matériaux, consultants, organismes conseils, etc.). Ce carnet d’adresse est alimenté par les  adhérents.

Association Eco-Pertica

L’Hôtel Buissonnet

61340 Nocé

asso3c@gmail.com

http://eco-habitat-perche.com/

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Une rue Robert Tanné? Subito!

Mardi, septembre 28th, 2010

Un édile d’exception

Le regard malicieux du Percheron

Le regard du Percheron, malicieux et chargé d'humanité

Robert Tanné, l’ancien maire de Mortagne-au-Perche, vient de nous quitter.

Pendant trois mandats, de 1971 à 1989, Robert Tanné a œuvré à la modernisation de la ville (à commencer par le tout-à-l’égout !), dans le respect absolu de son architecture historique.

Placer le bien commun au-dessus de tout, c’était pour lui à la fois doter la ville des équipements modernes indispensables et préserver la chaîne du temps.

En aidant les propriétaires, en donnant l’exemple pour les monuments publics, en formant les artisans à la restauration, il aura impulsé un retour vers le futur dont les habitants et les touristes d’aujourd’hui peuvent profiter.

Lorsqu’on mesure l’immense œuvre de sauvegarde du patrimoine qu’il a soutenue de sa volonté et que l’on compare, de visu, le résultat avec les ravages de la « modernisation » des quartiers anciens de Nogent-le-Rotrou, on se dit que les choix de Robert Tanné furent les bons.

Alors, une rue Robert Tanné dans le centre de Mortagne-au-Perche? Oui, vite !

Crédit photo David Commenchal pour la Revue « Pays du Perche » n° 11.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

La Trappe s’entrouvre

Mardi, septembre 14th, 2010

La journée du patrimoine

Le patrimoine de la Trappe

Le patrimoine de la Trappe

Une fois par an, lors de la journée du patrimoine, l’abbaye de la Trappe, à Soligny-la-Trappe, s’ouvre un peu au public, grâce à des visites organisées par les moines.

La République laïque, à travers son ministère de la culture, force les portes de ce havre de paix et de prières.

Sans doute un peu trop bruyamment au goût de certains qui le glissent à mots couverts, mais qui acceptent néanmoins ce prix à payer pour échapper le reste de l’année au tumulte du monde.

Remercions ces hommes voués à la méditation de nous laisser entrevoir la partie désaffectée du patrimoine architectural, riche d’une histoire mémorable.

Les travaux de restauration s’y engagent au rythme lent des allocations budgétaires.

Et, certain historien du Perche, à trop vouloir y imposer sa patte personnelle, n’a pas laissé que des bons souvenirs.

On n’enlèvera pas la mémoire aux moines…

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Sauvons nos églises

Mercredi, juin 30th, 2010

Un patrimoine en danger

Patrimoine religieux

Patrimoine religieux

Le patrimoine religieux du Perche est exceptionnel. Et pas seulement lors des nuits Pierres et lumières, manifestation, au demeurant unique, de mise en valeur des vieilles pierres sur l’ensemble d’un territoire.

Ce patrimoine sacré ne doit pas se laisser admirer une nuit par an et continuer à s’abîmer le reste de l’année.

Beaucoup, trop, d’édifices religieux sont en danger et les communes n’ont pas toujours les ressources pour faire face à l’usure du temps.

La fondation du patrimoine y pourvoit en partie et, heureusement, des associations œuvrent un peu partout dans  le Perche. Sans doute pas encore assez pour sauver ce qui doit l’être.

Mais, citons pour l’exemple, la mobilisation autour de l’église de Saint-aubain-des-Grois dont l’entretien n’avait pas été exemplaire ces trois cents dernières années. L’association Vivre à Saint-Aubin-des-Grois, présidée par  Sonia de Navrotzky, développe des activités (concerts, expositions, rallyes) dans et autour de l’église à sauvegarder. Un documentaire Si Saint-Aubin-des-Grois m’était conté retrace l’histoire des premiers travaux de restauration de l’église.

Un moyen malin de faire revivre le village en créant de l’animation autour de la restauration de l’église.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Les couleurs du Perche

Mardi, avril 13th, 2010

Au bleu percheron

Les couleurs du Perche

Les couleurs du Perche

Le bâti percheron est riche et divers. Les matériaux utilisés dans les constructions nuancent un style affirmé depuis des siècles.

Car, autant que l’architecture elle-même, l’agencement des couleurs signe le style des constructions percheronnes.

Rien n’est laissé au hasard et les harmonies entre les façades et les menuiseries distinguent nettement les différents territoires du Perche: pierres calcaires et enduits de sable des fermes de l’Ouest, pierre calcaire appareillée des maisons bourgeoises, encadrement en briques du Haut-Perche, constructions en pans de bois et torchis.

Une façade en sable de carrière ou de rivière du Perche est mise en valeur par l’utilisation de liants colorés.

Les bandeaux, encadrements, corniches et autres soubassements sont valorisés par une palette de colorations qui affirment l’identité de la construction.

Les camaïeux de bleu, gris et vert habillent les menuiseries dans les tons complémentaires des façades.

Pour s’y retrouver, la Parc régional du Perche a édité un fascicule « Les couleurs du bâti percheron« .

Un guide bienvenu et qui inspirera, on peut l’espérer, les propriétaires de ces maisons modernes, affreuses et uniformes, qui, à défaut de style, pourront au moins arborer les couleurs du Perche.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Subscribe to RSS feed Follow Collines du Perche on Twitter Follow Collines du Perche on Facebook SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline