Posts Tagged ‘faune et flore’

Les forêts du Perche

Mercredi, août 4th, 2010

L’archipel du Perche

Forêt du Perche

Dans la Forêt du Haut-Perche

Dans le Perche, les forêts sont là, comme une évidence. Car, plus qu’une île, le Perche est un archipel de verdure :

- Au nord, Forêts du Haut-Perche et de la Trappe, frontière mythique entre le Perche et la Normandie,

- A l’est, Forêt de Senonches à La Ferté-Vidame avec ses cerfs dix-cors et ses sous-bois mousseux,

- Au coeur du Perche, Forêts de Réno-Valdieu et son chemin des abbayes, et forêts de Longny-au-Perche à Rémalard,

- A l’ouest, Forêt de Bellême, sombre et majestueuse, comme un paquebot sur son ère qui traverse le Perche d’est en ouest.

Tous ces massifs forestiers, majoritairement composés d’essences feuillues, sont associés à des landes et autres lieux humides, étangs riches en végétation aquatique, tourbières, prairies humides.

Leur étendue et leur quiétude favorisent le stationnement de nombreuses espèces d’oiseaux. Le Perche un ainsi reconnu comme un site d’intérêt ornithologique de niveau européen.

Arboretum, chemins de randonnées, étangs sombres et profonds, abris d’une faune prospère, lieux magiques pour les mycologues avertis.

Aire de jeu pour les Percherons débardeurs.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Il pleut. Vive l’eau!

Mardi, mars 30th, 2010

Dans la mare…

Mare percheronne

Mare percheronne

Cinq épisodes de froid cet hiver, et maintenant il pleut!

Dans le Perche, quoi de plus normal? Surtout quand c’est de saison. L’occasion de se pencher sur le patrimoine percheron lié à l’eau: les zones humides et en particulier les mares.

Autrefois, élément identitaire dans chaque village, la mare était le centre de la vie sociale. Aujourd’hui, beaucoup d’entre elles sont comblées pour gagner de la place. Mais un regain d’intérêt pourrait les faire revivre en les intégrant dans les espaces communaux ou privés.

L’effort à consentir pour entretenir une mare est largement récompensé par l’observation de la faune et de la flore qui s’y développent spontanément.

La mare constitue un lieu de protection de certaines espèces animales en leur offrant un refuge et une réserve de nourriture. Tritons, grenouilles et poules d’eau cohabitent pour le plus grand bonheur des enfants.

Les plantes s’installent, depuis les saules en rive, en passant par les roseaux, iris et massettes, jusqu’aux nénuphars et renoncules aquatiques immergés.

Miroir serein ou plissé par les vents dominants, reflet des ombres et des lumières du Perche, la mare est l’écrin du jardin.

Vive l’eau!

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Subscribe to RSS feed Follow Collines du Perche on Twitter Follow Collines du Perche on Facebook SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline