Posts Tagged ‘histoire’

Le fabuleux combat de Besdon

Mardi, janvier 18th, 2011

Ne courir qu’un lièvre à la fois

Haut-lieu du combat de Besdon

Haut-lieu du combat de Besdon

En 1449, une des dernières garnisons anglaises dans le Perche, celle de Mortagne-au-Perche, fut libérée sans coup férir. Jean II, duc d’Alençon, pour témoigner à la garnison anglaise sa satisfaction, lui accorda une escorte française sur la route de Caen…

Mais, laissons à Pierre-Joseph Odolant-Desnos dans ses « Mémoires historiques sur la ville d’Alençon et sur ses seigneurs » (1787), le soin de raconter la suite* :

« Les Anglois sortirent au nombre de deux cens, leur capitaine à leur tête. Lorsqu’ils furent au village de Besdon, sur le chemin de Mortagne à Longpont, où les François, chargés de leur escorte, les venoient de quitter, un lièvre partit, & dirigea sa course vers les Anglois. Ceux-ci voyant les François courir après le lièvre, crurent qu’ils marchoient centre eux, prirent les armes ; il s’engagea un combat, où plusieurs Anglois furent tués, & le reste mis en fuite. Les François firent élever sur le lieu du combat une oratoire** appellé la Mariette-de-Besdon. »

Ainsi se déroula le fabuleux et dernier combat de la Guerre de Cent Ans dans le Perche.

* Orthographe restée dans son jus.

** Sur l’actuelle route D 932, indiquée Oratoire.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Les Amis du Perche

Mardi, décembre 28th, 2010

Canal historique du Perche

Fédération des amis du Perche

Fédération des Amis du Perche

« Les Amis du Perche », regroupée en fédération, est vraiment l’association première pour découvrir le Perche.

La Fédération des Amis du Perche rassemble plus de 1.200 adhérents par l’intermédiaire de ses trois associations départementales: l’Eure-et-Loir, l’Orne, la Sarthe regroupée avec le Loir-et-Cher. Son siège est à Rémalard.

Société percheronne d’histoire, des arts et de l’environnement, elle a pour buts de contribuer aux études et recherches historiques et archéologiques sur les pays du Perche, de faire partager la connaissance de l’histoire et du patrimoine culturel de la région, de contribuer à la sauvegarde des monuments et des sites, et de sensibiliser à la protection de l’environnement naturel.

Les Amis du Perche ont créé en 1972 le musée du Perche, devenu départemental depuis 1985. Il se situe dans l’ancien prieuré de Sainte-Gauburge, commune de Saint-Cyr-la-Rosière (Orne).

Chaque semestre, l’association édite la revue Pays du Perche, expression de la culture et du patrimoine régional.

Mais, au-delà des colloques et autres publications périodiques, Les Amis du Perche se lancent dans une action, certes « goutte d’eau », mais d’une symbolique forte, susceptible d’entraîner, espérons-le, d’autres initiatives sonnantes et trébuchantes : le mécénat par la distribution de prix aux associations de sauvegarde du patrimoine.

Fédération des Amis du Perche

7, place du Champ-de-Foire

61110 Rémalard

Tél: 02.33.73.81.86

amisperche@amis-du-perche.com

http://www.amis-du-perche.com

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Au trot à Moulins-la-Marche

Mercredi, juillet 7th, 2010

Ventre à terre au royaume de la brioche

Prix  Archimède le clochard

Prix Archimède le clochard

Moulins-la-Marche, réputé pour sa brioche inimitable, est un charmant petit bourg à la frontière  de la Normandie et du Perche.

Dans ces marches du Perche, un château, installé sur une motte féodale, a longtemps dominé les nombreux moulins et les fossés-le-Roy, remparts entre l’Avre et la Sarthe qui délimitaient le duché du comté.

Mais, plus récemment, le bourg dispose d’un hippodrome, grâce à la passion de Jean Gabin qui possédait une propriété à quelques encablures (Bonnefoi).

Dimanche 4 juillet, la société des Courses du Perche organisait les traditionnelles courses de trot, monté ou attelé, en hommage au grand homme. Manifestation de prestige qui marie hippisme et générosité, puisque les fonds sont récoltés pour Perce Neige, association fondée par Lino Ventura.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Sauvons nos églises

Mercredi, juin 30th, 2010

Un patrimoine en danger

Patrimoine religieux

Patrimoine religieux

Le patrimoine religieux du Perche est exceptionnel. Et pas seulement lors des nuits Pierres et lumières, manifestation, au demeurant unique, de mise en valeur des vieilles pierres sur l’ensemble d’un territoire.

Ce patrimoine sacré ne doit pas se laisser admirer une nuit par an et continuer à s’abîmer le reste de l’année.

Beaucoup, trop, d’édifices religieux sont en danger et les communes n’ont pas toujours les ressources pour faire face à l’usure du temps.

La fondation du patrimoine y pourvoit en partie et, heureusement, des associations œuvrent un peu partout dans  le Perche. Sans doute pas encore assez pour sauver ce qui doit l’être.

Mais, citons pour l’exemple, la mobilisation autour de l’église de Saint-aubain-des-Grois dont l’entretien n’avait pas été exemplaire ces trois cents dernières années. L’association Vivre à Saint-Aubin-des-Grois, présidée par  Sonia de Navrotzky, développe des activités (concerts, expositions, rallyes) dans et autour de l’église à sauvegarder. Un documentaire Si Saint-Aubin-des-Grois m’était conté retrace l’histoire des premiers travaux de restauration de l’église.

Un moyen malin de faire revivre le village en créant de l’animation autour de la restauration de l’église.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Partis pour la belle Province

Samedi, février 27th, 2010

L’aventure est déjà au bord du chemin

Partis pour la Belle Province

Partis pour la Belle Province

Il y a près de quatre siècles, le Perche voit partir plusieurs centaines de ses habitants pour les provinces d’Amérique du Nord. « Hommes, femmes, seuls ou en famille, artisans, bûcherons, laboureurs, filles du roi, religieux, soldats, marins, ils ont été les premiers, au XVIIe siècle, à peupler le Canada. »

« Ils s’appelaient Gagnon, Duchesne, Tremblay, Giguère. Ils sont partis de Mortagne, Saint-Cosme-en-Vairais, Tourouvre. Ils se sont établis au Canada, dans les Pays d’en-Haut, jusqu’en Louisiane. Ils ont fondé Québec, Trois-Rivières, Montréal. Ils ont franchi les rapides des rivières, traversé d’immenses forêts et affronté les rigueurs de l’hiver. En fondant des familles, ils ont bâti un nouveau pays. »

Pour perpétuer l’épopée de Robert Giffard (de Tourouvre), de Pierre Tremblay (de Randonnai) et de leurs compagnons, la ville de Tourouvre leur dédie un musée, la « Maison de l’émigration  française au Canada« , qui propose un voyage dans le temps sur les traces de ces émigrants courageux.

Quand vous passerez par le Haut-Perche, arrêtez-vous à Tourouvre pour revivre cette aventure extraordinaire.

***

Maison de l’émigration  française au Canada

15, rue Mondrel

Tourouvre

Site Internet

Tél: 02.33.25.55.55

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Subscribe to RSS feed Follow Collines du Perche on Twitter Follow Collines du Perche on Facebook SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline