Posts Tagged ‘jardin’

La Petite Rochelle

Mardi, juin 14th, 2011

Le jeu des 7 jardins

Jardin de la Petite Rochelle

Jardin de la Petite Rochelle

Nichés au cœur de Rémalard, les sept jardins de la Petite Rochelle ont été créés à partir de 1976 par Hélène d’Andlau.

Ce qui frappe le visiteur, au gré des allées, c’est à la fois la personnalité architecturale de chaque jardin et leur harmonie de couleurs.

De belles collections d’arbres et d’arbustes sont rassemblées aux pieds desquels de généreux parterres d’Hostas, Géraniums ou Euchères créent des univers parfois denses et étranges, parfois doux et reposants. Ailleurs, des Lis des Incas ou des Hémérocalles surgissent et éclairent une bordure ou un muret.

Des pièces d’eau viennent ponctuer les clairières ou les prairies.

Ouvert à la visite libre certaines fins de semaine d’avril à novembre, le jardin se découvre également en visite guidée, sur rendez-vous.

Avez-vous déjà visité les jardins de la Petite Rochelle?

La Petite Rochelle

22, rue du Prieuré

61110 Rémalard

Tél: 02.33.73.85.38

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Rendez-vous aux jardins

Mardi, mai 31st, 2011

Dans les jardins du Perche

Le patrimoine jardinier

Le patrimoine jardinier

Du 3 au 5 juin 2011, l’opération « Rendez-vous aux jardins » ouvre les portes des petits et grands jardins.

Une belle initiative annuelle, la neuvième du nom, qui, comme les journées du patrimoine, permet de découvrir près de chez soi quelques merveilles méconnues, potagers, vergers, conservatoires de variétés anciennes, jardins ouvriers ou partagés, jardins de curés ou d’abbayes.

Dans le Perche, profitez-en pour visiter, entre autres :

- le jardin du Château de Launay à Mâle,

- l’Espace des arts et techniques de Randonai,

- le Jardin François à Préaux-au-Perche,

- le parc du château de Lorière à La Rouge,

- le domaine de La Ferté-Vidame,

- les jardins thématiques de l’Abbaye de Thiron-Gardais,

- le Pressoir d’Argenvilliers,

- le parc du château des Vaux à La loupe.

D’autres jardins sont ouverts à la visite, même s’ils ne sont pas répertoriés sur le site officiel.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Savez-vous plesser les haies?

Mercredi, février 2nd, 2011

Façonner les haies vives

Une haie à plesser

Une jeune haie à plesser

Le plessage est une technique ancienne de clôture. Réalisée à partir d’une haie vive, elle constitue, par son entrelacs de branches, une barrière infranchissable pour le bétail et abrite une faune variée.

C’est un moyen très efficace de régénérer une haie en l’épaississant du pied.

Plesser une haie, c’est en quelque sorte plier les branches, puis les tisser à l’horizontale de part et d’autre des troncs. La haie devient ainsi régulière.

De nombreuses espèces se prêtent au plessage, sous réserve de posséder des brins suffisamment droits et flexibles pour être pliés. L’hêtre est sans doute l’espèce la plus harmonieuse.

Dans certaines régions de France, les haies plessées sont à nouveau considérées comme un patrimoine à entretenir.

Le Perche n’est pas en reste.

Des cours de plessage sont donnés à l’Ecomusée du Perche, à Sainte-Gauburge.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Sur le coteau de la Bandonnière

Mardi, octobre 26th, 2010

Faune et flore

Coteau de la Bandonnière

Coteau de la Bandonnière

Le coteau de la Bandonnière est une étendue calcaire et sableuse de 5 hectares, exposée au sud, plutôt sèche, dominant la vallée de la Robioche, à la sortie Nord de Longny-au-Perche.

Sol pauvre (sableux) dans lequel l’eau s’infiltre rapidement, ensoleillement particulier, voilà des caractéristiques propres à créer un biotope de compétition pour la flore et la faune.

Ainsi, les pentes ensoleillées du coteau de la Bandonnière abritent-elles des plantes rares et protégées d’origine méridionale : Ophrys araignée (plante des Alpes), Thym serpolet (couvre-sol des espaces secs), Brunelle laciniée (fleur des Alpes), Orchidée, Hélianthème (plante de rocaille).

Il en va de même pour la faune : Criquet, Argiope frelon (araignée du bassin méditerranéen), Sauterelle, Grillon, Mante religieuse, mais aussi Lézard des souches, Fauvette babillarde, Rossignol philomèle.

Tout en bas du coteau, dans la Robioche,  glisse l’Ecrevisse à pieds blancs.

Le parc naturel régional du Perche a aménagé le site.

Un troupeau de « chèvres des fossés », commune dans le Grand Ouest, permet d’entretenir les habitats naturels en débroussaillant régulièrement le terrain.

Ce patrimoine floristique et faunistique préservé se visite librement ou avec des guides de l’association Faune et Flore de l’Orne (AFFO).

Crédit photo CFEN-BN

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter

Il était temps

Lundi, mai 24th, 2010

Ah oui, vraiment!

Glycine

Glycine

Vous le croyez?

Enfin!

Le printemps s’installe. Mais avec un bon mois de retard.

Depuis des semaines, les plantes s’ébrouaient, frémissaient d’impatience, se gonflaient de sève, mais, la nuit, prenaient un petit coup de gel qui brunissait leurs feuilles ou leurs fleurs téméraires.

Mais, enfin, la douce tiédeur printanière s’installe.

Et, enfin, la glycine gracile, ruisselle ses larmes parme.

Digg This
Reddit This
Stumble Now!
Buzz This
Vote on DZone
Share on a Facebook
Bookmark this on Delicious
Kick It on DotNetKicks.com
Share on LinkedIn
Bookmark this on Technorati
Post on Twitter
Subscribe to RSS feed Follow Collines du Perche on Twitter Follow Collines du Perche on Facebook SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline